Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/12/2013

Compte-rendu de la réunion en Mairie du 25 novembre 2013 concernant le projet de la plaine Montceleux


Je vous invite à lire le compte-rendu de la réunion en Mairie du 25 novembre 2013 du CURVE (http://curve.over-blog.fr/) concernant le projet de la plaine Montceleux.

 

 

Compte-rendu de la réunion en Mairie du 25 novembre 2013

 

Présents :

Pour la mairie de Villepinte :

-      Madame le Maire

-      Son directeur de Cabinet

-      Le premier adjoint au maireen charge de l’action sociale,de la solidarité et de la santé,

-      Le conseiller déléguéà la voirie,à la propreté,aux transports,à la circulation et à l’assainissement,

-      La Directrice du Service de l’Urbanisme

 

 Pour la mairie de Sevran :

-      Le Directeur Général des Services

-      Son principal collaborateur

 

Pour Bâtigère :

-      Une déléguée

 

Suite à une rencontre en date du 17 octobre, ce rendez-vous était destiné à présenter plus concrètement le projet d’aménagement en cours sur la Plaine Montceleux. Effectivement, la fois précédente le représentant de la Ville de Sevran n’avait aucun document tangible à nous présenter.

Rappelons que l’inquiétude des riverains était forte de voir se créer sous leurs fenêtres une nouvelle résidence destinée à accueillir des familles actuellement logées dans des tours dont la destruction est programmée dans le cadre de la rénovation du quartier Montceleux Pont Blanc.

 Le représentant de la Ville de Sevran tient à insister sur le fait que sa municipalité cherche avant tout à limiter les projets d’urbanisation de cette plaine de Montceleux (il avait été évoqué 3 à 4 000 logements sur les 49 ha constructibles.

Il nous est d’ores et déjà précisé que sur les 107 logements concernés par cette destruction, 33 sont encore occupés par les anciens locataires. Les autres occupants ont trouvé un autre logement soit par leurs propres moyens, soit dans le cadre de la convention de relogement. En tout cas, aucune clause de retour n’est prévue. Ainsi, les fauteurs de troubles anciennement identifiés dans les tours promises à la démolition ne devraient pas migrer vers cette nouvelle résidence comportant 82 logements sociaux et 4 locaux d’activités tertiaires. Les logements seraient de l’ordre de 10 T5 et environ 24 T2, 24 T3 et 24 T4. Il est à noter que la représentante de Bâtigère ne semblait pas avoir une connaissance approfondie de ce dossier.

 Les riverains se montrent cependant très inquiets de la non-prise en compte de certains problèmes :

 

 1°/Développement du stationnement :

Bâtigère reconnait que, dans le cadre d’une dérogation (!) ils ne sont tenus de prévoir qu’une place de parking par logement, ce qui, de nos jours, peut sembler bien en deçà des besoins.

D’autre part, les locataires ne sont pas obligés de prendre les places de stationnements. C’est uniquement une politique tarifaire judicieuse qui peut permettre que les futurs locataires prennent la place de stationnement nécessaire.

Un stationnement unilatéral sur le côté « villepintois » de l’avenue de Montceleux sera mis à l’étude.

 

 2°/Développement du trafic routier :

Il nous avait été annoncé que deux bâtiments de la future résidence devaient pouvoir sortir sur l’avenue de Montceleux. A l’examen des documents présentés, les représentants des riverains ont insistés pour qu’un seul bâtiment ait accès à cette voie. Sans modifier l’esthétique et l’organisation du projet, cette demande semble réalisable.

 

 3°/Sécurisation des piétons :

Aussi surprenant que cela puisse paraître, aucun trottoir n’était prévu le long de cette résidence, l’objectif étant de conserver les arbres existants.

Devant les graves conséquences que cet oubli pourrait entraîner, une modification devrait être apportée et les services de Villepinte et Sevran se sont convenus de se rencontrer en tout début d’année 2014 pour trouver une solution.

 

 4°/Voie de circulation et trame verte :

Sur le plan masse qui nous a été présenté figure une voie de circulation baptisée « Rue de la Cité Jardin ». Malgré cette appellation il nous est une fois encore confirmé qu’il ne s’agit que d’une voie piétonne, sans circulation de véhicules à moteur.

Cette voie serait longée par la continuité de la trame verte en cours d’élaboration et qui devrait relier à terme le parc de la Poudrerie au parc du Sausset. Aucun document précis sur ce sujet ne nous a cependant été présenté.

Les riverains ont bien insistés sur le fait qu’ils ne se feront pas imposer une voie routière qui viendrait alourdir la circulation automobile dans les rues de Villepinte.

5°/La dévalorisation possible de nos propriétés :

Une inquiétude forte s’est manifestée sur le risque de connaître une dévalorisation certaine des propriétés situées sur l’avenue Montceleux, en face de cette nouvelle résidence, du fait du changement de vis-à-vis. Finie une vue sur une plaine agricole, bientôt des bâtiments de 12 m au pignon en face de petites maisons de quartier.

Sur le plan masse présenté, et faute d’information précise de la part de Bâtigère, on est en droit d’imaginer un recul des bâtiments par rapport à l’avenue de l’ordre de 3 à 4 m, et donc des possibilités de vues directes dans les lots voisins qui ne seraient éloignés que d’une dizaine de mètres des premiers bâtiments.

 

 6°/Aménagements ultérieurs de la Plaine Montceleux :

Durant une période électorale, aucune communication précise sur de grands projets d’aménagements ne peut se faire, sauf à être considérée comme de la communication électorale et entacher la campagne de celui qui l’aurait faite de nullité.

C’est donc à très grands traits et sans précisions particulière qu’est évoqué l’avenir de la Plaine Montceleux.

Ce que l’on doit en retenir c’est que, dans le cadre d’un vaste projet baptisé « Terre d’Avenir », des transferts d’équipements publics sont envisagés.

Cependant, rien ne pourra se faire sans un développement du Grand Paris.

Projet B-tig-re_0001.jpg2.jpg3.jpg

 

03/10/2013

je vous invite à signer la pétition en ligne lancée par le Collectif pour un Urbanisme Raisonné à Villepinte (Curve) dont je suis membre.



le Collectif pour un Urbanisme Raisonné à Villepinte (CURVE) dont je suis membre à lancé une pétition en ligne
ci joint le message et le lien pour la signer.
A faire circuler à vos contacts et sur les réseaux sociaux.

Amicalement

Fabrice

 

Bonjour!

Nous avons lancé une pétition  destinée « Aux Maires de Sevran et de Villepinte, au Député Maire de Tremblay en France »

Le CURVE et les riverains de la Plaine Montceleux demandent instamment aux élus d'organiser une réunion d'information sur le Projet Montceleux piloté par la Mairie de Sevran." Et nous avons besoin de votre aide pour la faire décoller.

Pourriez-vous prendre 30 secondes pour la signer? Voici le lien pour la signer

 

 

http://www.change.org/fr/pétitions/aux-maires-de-sevran-et-de-villepinte-au-député-maire-de-tremblay-en-france-le-curve-et-les-riverains-de-la-plaine-montceleux-limitrophes-de-sevran-demandent-instamment-aux-élus-d-organiser-une-réunion-d-information-du-projet-montceleux-sur-sevran

 

Ce projet d'urbanisme est  important :

Les Villepintois du Clos Montcelleux sont inquiets des nuisances et des perturbations que ce projet va occasionner. Ils demandent instamment aux élus de :

 

ü Tenir une réunion d’information commune aux municipalités de Sevran & Villepinte.

ü Nous communiquer les dernières caractéristiques du projet de cité-jardin.

ü Nous présenter une modification du plan de circulation du quartier.

ü Nous détailler les nouvelles possibilités de stationnement.

ü Etudier la possibilité de fermer l’avenue Montcalm.

ü Elargir l’avenue Montceleux pour permettre une circulation séparée des voitures, des cyclistes et des piétons et étudier la possibilité de mettre des talus végétalisés le long de la rue coté Sevran.

ü Nous faire connaitre l’avenir des trames vertes et bleues dans cette zone.

ü Nous faire connaitre les projets à venir de l’ensemble de la plaine Montceleux, car de nombreuses voies sont limitrophes des deux villes.

Merci!

 

Collectif pour un Urbanisme Raisonné à Villepinte (CURVE).

 

Entrer des mots clefs

 

 

24/09/2013

les Habitants du Clos Montceleux limitrophes du projet sont inquiets

les Habitants du Clos Montceleux limitrophes du projet  sont inquiets

 

 

Le Projet Montceleux – Pont Blanc

semble sur les rails

 

 

Après de nombreux mois d’inaction, le projet Montceleux-Pont Blanc semble réactivé.

En effet, les riverains de l’avenue de Montceleux signalent la mise en chantier de la voie permettant de relier cette avenue à l’avenue Ronsard sur Sevran.

Certes, en tant que riverains de ce quartier en totale rénovation, des villepintois ont été invités à participer à une réunion d’information qui s’est tenue le samedi 28 mai 2012 au restaurant scolaire de l’École Montaigne. Cependant, et malgré les promesses qui avaient été faites à cette occasion, aucune autre réunion de concertation n’a eu lieu.

L’inquiétude des villepintois concerne des points sur lesquels aussi bien la mairie de Sevran que la mairie de Villepinte n’ont apportés aucun éclaircissement :

  1. initialement, et selon le dossier communiquer par la mairie de Sevran en son temps, des logements doivent être construits autour de cette voie. La répartition des types de logements est-elle toujours d’actualité. N’allons-nous pas voir se constituer une « cité » de logements sociaux permettant de reloger les familles expulsées des tours promises à la démolition ;
  2. l’arrivée d’une nouvelle voie sur une route gérée par la commune de Villepinte semble s’être fait sans concertation avec les services concernés de notre ville. De nombreux points vont poser problème :

-     il va y avoir une circulation intense de véhicules de chantier sur une route déjà en très mauvais état. Il est très probable que, dans quelques semaines, elle devienne impraticable ;

-     comment vont se gérer les flux de véhicules qui souhaiteront sortir des futures résidences. L’accès à la route de Sevran et au boulevard Ballanger (déjà saturé) va se faire par des voies petites (exemple : la rue Montcalm). La ville de Villepinte imagine-t-elle de modifier les sens de circulation pour gérer les difficultés de circulation ;

-     et enfin, point non négligeable, la même question rencontrée dans toutes les rues de Villepinte, le stationnement. Un apport de résidents supplémentaires dans cette zone va entraîner des besoins de places de parking. Les projets en prévoient-ils en nombre suffisant.

Il est important que les deux communes concernées organisent de nouvelles réunions de concertation afin d’actualiser un projet déjà ancien et à destination des personnes soit absentes lors de la première réunion, soit nouvellement installées dans le quartier.

Si ce projet va dans le sens d’améliorer la qualité de vie dans ce quartier Montceleux/Pont Blanc tous les riverains en seront ravis. Sinon, les électeurs sauront se souvenir que l’urbanisme est une chose qui se réalise sans eux.

 

Membre du collectif pour un urbanisme raisonné à Villepinte,

Il me semble urgent d’organiser une réunion à ce sujet, c’est pourquoi prochainement j’inviterai les représentants des deux villes ainsi que les candidats à l’élection municipale sur Villepinte afin d’échanger sur ce sujet.


Afin de mettre la pression sur nos élus, nous préparons une pétition avec les riverains. Nous ne manquerons de vous faire part de la date à laquelle nous la déposerons dans les mairies concernées.

 

Fabrice Scagni

Candidat à l’élection municipale 2014 sur Villepinte

Membre du collectif pour un urbanisme raisonné à Villepinte  (CURVE)

 

 

ci joint le projet en PDF : Projet Montceleux-PontBlanc à Sevran.pdf

 

ci joint le compte rendu de la réunion d'information organisée a Sevran le 28 Mai 2012.  Compte Rendu Réunion de Concertation organisée à Sevran.doc

 

 

 

 

Projet-Montceleux[1].jpg

 

 

 

plus d'infos : http://curve.over-blog.fr/

 

 

 

23/10/2012

Ça bouge au Vert Galant !!! article du Collectif pour un Urbanisme Raisonné à Villepinte

Le Collectif pour un Urbanisme Raisonné à Villepinte   ( CURVE) dont je fais parti a publié  un article :     Ça bouge au Vert Galant !!

 Ayant d'autres obligations,  je ne pourrai être présent ce soir à cette réunion, certains des membres du collectif seront présents.

 

Ça bouge au Vert Galant !!!

 

Préalablement à la tenue du Conseil de Quartier le mardi 23 octobre à 19h30, l’opposition municipale, menée par Mme Martine Valleton, a cru bon de considérer la « Gare du Vert-Galant (comme) un quartier sinistré ».

 

Le CURVE ne souhaite pas porter de jugement sur le problème du marché de plein air car, comme le reconnait Mme M. Valleton, l’idée n’était pas mauvaise. Si le type de commerces accueillis sur cet espace ne correspond pas totalement à l’idée de base, cela fera probablement  l’objet d’un ajustement par les services de la Mairie pour éviter des débordements.

 

Ce qui attire notre attention concerne les constructions prévues entre les rues de Sully et du Chemin de fer.

-          une crèche (hypothèse formulée et reprise dans Le Parisien du 14.10.12 : °60 berceaux) ;

-          un immeuble de 45 logements sociaux

 

plan vert galant.jpg

 

 

 On ne peut que se féliciter pour le nouveau projet de crèche qui offrira ainsi une capacité d’accueil, certes réduit mais existant, dans un quartier totalement dépourvu malgré les nombreux jeunes villepintois qui prennent le RER le matin.

 

Par contre, qu’est ce qui choque l’opposition pour les logements ? :

-leur construction dans le quartier ;

-leur nombre ;

-le fait qu’il s’agisse de « logements sociaux »

 

 

 

Sur le premier point rappelons que le zonage Umb sur le projet de PLU prévoyait la densification des constructions sur ce secteur (avec certaines obligations : 50% d’occupation au sol + hauteur maximum 15m) ; ces chiffres étant quasi-identiques à ceux du POS en vigueur précédemment.

 

Pour le second point et plus particulièrement les places de stationnement, le PLU là encore prévoit une place de stationnement par logement. Cependant, depuis la loi de 1998, les organismes de logement social sont tenus de dissocier les parkings des logements, précisément pour permettre aux foyers modestes sans voiture de faire des économies. Rien n’empêche cependant d’imposer lors de la négociation avec le promoteur d’offrir des conditions locatives de parkings à un coût décent, ce qui  incitera les nouveaux locataires à opter pour une place de stationnement disponible plutôt que de rechercher une place hypothétique dans la rue. Par ailleurs, des expériences similaires sur Villepinte, mais ne concernant pas les logements sociaux, montrent que les occupants choisissent souvent de garer leur véhicule dans la rue plutôt que dans leur résidence (ou le garage individuel de leur pavillon).

 

Enfin, on peut craindre que le vocable de « logement social » ne fasse encore bondir les biens pensants. Malgré les dénégations, ce type de logements agit comme un repoussoir, alors que la présence d’une petite résidence à deux pas d’une gare RER et d’une zone de commerce pourrait être un plus pour l’image de notre Commune. Beaucoup de villes se fixent actuellement des objectifs de mixité sociale et générationnelle dans leur urbanisme, pourquoi pas la nôtre.

 

En tout cas ce projet n’est pas plus problématique que les nombreux bâtiments élevés le long du boulevard Ballanger ces derniers mois. Et surtout, n’oublions pas les prévisions d’urbanisation de la Plaine Montcelleux et de la Pépinière, là où nous devons maintenir notre vigilance.

 

Une fois encore, on mélange combat politique et objectivité factuelle. Le souci du CURVE est de ne pas rentrer dans cette polémique et de garder une vue objective sur les décisions d’urbanisme de notre équipe municipale. Il y a certaines batailles qui se gagnent dans les urnes, mais d’autres par la négociation et la mobilisation du plus grand nombre.

 

ça bouge au Vert Galant article en pdf.pdf

 

16/02/2012

Collectif pour un Urbanisme Raisonné à Villepinte

QUARTIER DU CLOS MONTCELEUX

 

Les habitants du Clos Montceleux sont invités par la municipalité à prendre connaissance d’un projet de construction de logements dans leur quartier.

 

En soit, cette invitation est positive.

 

Par contre, ce qu’il l’est moins c’est ce projet en lui-même.

 

Nous pourrons ainsi montrer notre ferme opposition à une urbanisation effrénée de notre secteur qui doit rester essentiellement pavillonnaire.

 

Nous sommes encore sous les règles de l’ancien Plan d’Occupation des Sols et la zone concernée n’accepte que des constructions d’une hauteur maximale à l’égout de 6,70 m et 11,00 m au faîtage. Ces dimensions ne permettront que la présentation d’un projet d’immeuble en R+1.

 

Restons vigilants et montrons notre volonté……

 

La réunion aura lieu le jeudi 23 février à 19 H salle des Tilleuls

Collectif pour un Urbanisme Raisonné à Villepinte

15/10/2011

Collectif pour un Urbanisme Raisonné à Villepinte

Lundi  17 octobre,  à partir de 16h je serais dans le quartier du Vieux Pays /Haie Bertrand, avec mes amis du Collectif pour un Urbanisme Raisonné à Villepinte afin de rencontrer les villepintois pour parler des problèmes d’urbanisme sur notre ville.

11/08/2011

Collectif pour un Urbanisme Raisonné à Villepinte

Villepinte – Quand le bétonnage devient incompréhensible

 

Toutes les communes du 93 l’ont connu, le connaissent ou le connaîtront : l’opacité de l’urbanisme.

 

Un bétonnage frénétique :

Il faut bien le reconnaitre, il est pratiquement impossible, pour le citoyen moyen, de comprendre pourquoi il faut détruire tout ce qui a fait son environnement et son cadre de vie durant tant d’années afin de pouvoir construire de nouveaux logements.

Le territoire des communes de notre département a été rural pendant des siècles, pavillonnaire durant des décennies, il adopte depuis peu d’années la verticalité.

Et que dire des vastes projets au nord du Département, en collaboration avec le Département du Val d’Oise, dans la zone « Roissy-Triangle de Gonesse ». Là où l’on voyait des champs il y a encore peu de temps, nous n’y verrons bientôt plus que du béton et de l’asphalte.

Un message brouillé :

L’organisation de l’urbanisme se complexifie autour du villepintois.

Les niveaux de décisionnaires s’augmentent et, parfois, semblent se superposer. De nouveaux sigles apparaissent  ou sont plus régulièrement portés à notre connaissance : DRIHL Ile de France, EPF Ile de France, AFTRP, CDT Terres de France.

Toutes ces structures, émanations de l’Etat, de la Région, du Département, décident de notre avenir territorial sans que leurs délibérations et leurs projets soient clairement présentés à la population.

Le sentiment général est plutôt celui d’une grande confusion.

Pourquoi un collectif ?

Dans un espace communal existe un grand nombre d’initiatives individuelles visant une certaine qualité de vie, la défense de l’environnement et la gestion des énergies renouvelables.

Ces actions peuvent difficilement s’exprimer pleinement dans ou face aux grands partis ou mouvements politiques dont les objectifs sont, le plus souvent, en conformité avec les projets définis par leur direction nationale.

Il a donc semblé plus efficace de fédérer, au niveau du terrain, les efforts individuels dans une structure apolitique ; favorisant ainsi une couverture géographique la plus large possible sur la Commune et permettant à diverses compétences de se rencontrer, de confronter leurs expériences avec le souci principal d’une plus grande efficacité.

Le prochain chantier à ouvrir :

L’exemple type du projet difficilement compréhensible pour un habitant de la Commune de Villepinte, c’est celui de la ZAC de la Pépinière.

Vaste espace vert de pratiquement 13 hectares, cette zone a fait l’objet de plusieurs projets d’urbanisme présenté par différentes équipes municipales, de droite comme de gauche.

A chaque fois, des études (couteuses) sont menées et leurs résultats sont présentés pompeusement en séances publiques.

Mais aucun n’a reçu le plein accord de la population qui, elle, souhaite un aménagement en parc urbain accompagné de projets pédagogiques et/ou communautaires (jardins partagés, maison de l’écologie, site d’apiculture, etc…).

Rien de tout cela, la seule réponse ce sont des constructions (individuelles ou collectives) avec une vocation plus ou moins écologique.

Collectif pour un Urbanisme Raisonné à Villepinte

29/06/2011

COLLECTIF POUR UN URBANISME RAISONNE A VILLEPINTE

 

Récemment  un collectif de défense pour un urbanisme raisonné à Villepinte a été crée, l'association que je préside  MOUSSEAUX INITIATIVES en fait partie,  ce collectif est ouvert a tous les villepintois, vous pouvez contacter  le collectif par mail a : collectif.villepinte@gmail.com

 

Nous avons adressé un premier courrier à madame le maire, ci-joint la copie de la lettre en pdf.

Une copie de cette lettre est également parti à destination de plusieurs élus concernés par l'urbanisme de notre térritoire.

 Collectif pour un Urbanisme Raisonné à Villepinte..pdf