Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2013

Des habitants des quartiers pavillonnaires du clos Montceleux inquiets

Je vous invite à lire l'article du CURVE (http://curve.over-blog.fr/) concernant le projet de la plaine Montceleux

 

 

Des habitants des quartiers pavillonnaires inquiets

 

Grace à la mobilisation des riverains, accompagnés par le C.U.R.V.E., ça semble avancer sur ce dossier.

 

Sensibilisés par la circulation d’une pétition exigeant de fournir une actualisation du dossier d’urbanisme, les représentants de Sevran et Villepinte ont reçu dernièrement une délégation d’habitants du quartier.

 

Vous trouverez ci-dessous un article paru dans une édition récente du Parisien et formant compte-rendu de cette réunion.

 

 « La future cité-jardin fait débat

 

« C.S. | Publié le 28 oct. 2013, 07h00

 

« Le chantier de la future cité-jardin, à Sevran, qui doit accueillir 80 logements, pour reloger des « familles de l’une des trois tours de la Belle-Aurore promise à la démolition, n’est pas forcément vu « avec sérénité par les voisins villepintois. « Aucune concertation n’a été menée avec la mairie de « Villepinte pour définir le volume du trafic routier attendu et apporter des solutions » regrette « Fabrice Scagni, candidat UDI aux prochaines municipales à Villepinte, qui anime un collectif de « riverains pour la défense du quartier pavillonnaire. Une poignée d’habitants ont été reçus par la « maire (DVG) de Villepinte, Nelly Roland afin d’obtenir des éclaircissements. Le directeur général « des services de la ville de Sevran, Michel Bouillot, était présent. « Le projet est de 80 logements et « non 170, précise-t-il. Il comporte six bâtiments dont deux seulement vont déboucher sur Villepinte. « Le projet comporte aussi un volet stationnement, mais on ne pourra pas interdire aux « automobilistes de se garer où ils veulent. ». De son côté, Nelly Roland explique que Villepinte doit « travailler à la circulation et à l’orientation des rues, en concertation avec le projet ». Une nouvelle « réunion pourrait se dérouler en novembre avec le bailleur Batigère qui porte ce projet. »

 

Effectivement, quelques éclaircissements nous ont été donnés, mais des zones d’ombres existent toujours et nous avons exigé que, lors d’une prochaine réunion, nous soit présenté un dossier détaillé du projet d’aménagement de ce quartier.

 

Ainsi, le dimensionnement réel de la voie en cours de construction et surtout son objet (voie de circulation automobile, sente piétonne, etc…) ne nous semble pas évident. La réalisation d’une continuité de la trame verte est actée mais ne se traduit pas dans le projet. La gestion du stationnement et de la circulation automobile dans l’ensemble du quartier ne semble pas une priorité. L’absence de prise en compte de préconisations destinées à limiter les bruits s’avère choquante.

 

Dans ce climat d’incertitude, les riverains maintiennent leur mobilisation et, dans ce feuilleton de l’été, nous vous disons….. A SUIVRE !

 

Les commentaires sont fermés.