Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2013

UNE DES DERNIERES ET GRANDES CONSCIENCES POLITIQUES S’EST ETEINTE

UNE DES DERNIERES ET GRANDES CONSCIENCES POLITIQUES S’EST ETEINTE

 

 

Je voudrai saluer la mémoire de Pierre MAUROY qui vient de s’éteindre à 84 ans.

 

Ce n’est pas particulièrement l’homme de gauche, mais c’est surtout le tribun, le vrai plébéien et l’homme d’état que je voudrai citer en exemple pour la classe politique actuelle.

 

Il a su accompagner la France dans ses nécessaires grandes mutations économiques et sociétales, dans les années 80. Déjà, dans ces temps là, il devait s’opposer d’une part aux donneurs de leçons qui cédaient à la facilité et d’autre part aux tenants d’un certain immobilisme social qui ne voyaient pas, et surtout ne voulaient pas voir, évoluer la société autour d’eux.

 

Quand j’utilise le mot plébéien c’est dans son sens le plus noble. Savoir d’où on vient et ne pas l’oublier, même dans les ors de la République. Les hommes (ou les femmes) politiques devraient avoir toujours en tête qu’au-delà du mandat que leur ont confié leurs électeurs, ils ont l’obligation d’œuvrer pour l’ensemble de la population de leur territoire.

 

 

Les commentaires sont fermés.