Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2012

Encore un scandale sur le RER B ce matin, les usagers pris en otage, en cause une GREVE SUPRISE

Etant usager depuis plus de 25 ans de cette ligne au nombreux incidents (difficultés de circulation, incidents de signalisation, retards, grèves, pannes récurrentes, travaux, manque d’information aux usagers, désorganisation, insécurités  etc.… )

Encore un scandale sur le RER B ce matin, les usagers pris en otage, en cause une GREVE SUPRISE  

 

Dans les prochains jours nous  lancerons une pétition pour interpeller tous les acteurs( STIF, RATP, SNCF, Ministère des Transports, élus….)

 

 

 

Voir le communiqué ci-dessous.

 

 Grève surprise sur le RER B, le trafic très perturbé

Un mouvement inopiné des conducteurs ralentit très fortement le trafic ce matin sur la partie de la ligne B du RER située au nord de Paris, et gérée par la SNCF. Conséquences : en pleine heure de pointe, le trafic est fortement ralenti ; l'interconnexion est suspendue au niveau de la gare du Nord.

 

Le mouvement a été lancé lundi matin, pour un motif défini de manière assez floue : il aurait été motivé par, selon les termes du service de presse de la SNCF, "les conditions de prise en charge d'un arrêt de travail". En pleine heure de pointe, il a eu des conséquences immédiates pour des dizaines de milliers de voyageurs empruntant, au nord de Paris, la ligne B du RER. Cette grève inopinée, lancée par un nombre encore indéterminé de conducteurs de trains, touche la partie de cette ligne gérée par la SNCF.

Peu après 8 heures du matin, à la SNCF, on s'efforçait encore d'évaluer l'ampleur du problème. "On est en train de faire le point dans toutes les gares", signalait alors un membre du service de presse. Deux heures plus tard, on annonçait un début de reprise vers, au mieux, la fin de la matinée. Seule certitude : avant que le trafic ne reprennent, les perturbations restent importantes, et impactent nécessairement par ricochet d'autres lignes, comme la ligne K et la ligne D. La SNCF s'efforce de déterminer quels autres moyens de transport pourront être mis en place. Des agents ont été déployés dans les gares pour informer les voyageurs et les orienter vers les lignes de substitution.  

Du côté de la RATP, on ne signale pas de problème particulier : au sud de la gare du Nord, les trains roulent normalement. Les conducteurs sont à leur poste. Mais l'interconnexion est suspendue en gare du Nord.

 

 

Les commentaires sont fermés.